Les synthèses additive et soustractive

La synthèse additive

Qu’il s’agisse de la télévision, d’une tablette, d’un smartphone ou de n’importe quel type d’écran couleur, ils utilisent tous la synthèse additive. Le rouge, le vert et le bleu, appelé aussi RVB, sont les trois couleurs primaires du système additif.

Quand nous additionnons ces trois couleurs primaires, le rouge, le vert et le bleu, leurs trois rayons lumineux en se mélangeants, reconstituent de la lumière blanche.

 

En additionnant :

Vert + bleu, on obtient du cyan
Bleu + rouge, on obtient du magenta
Rouge + vert. On obtient du jaune

 

 

La synthèse soustractive

Les couleurs obtenues par un mélange de pigments (peinture, gouache, encre d’imprimerie, teinture) utilisent la synthèse soustractive. Quand ces mélanges sont posés sur une surface, ils absorbent une partie de la lumière blanche, ils la soustraient à l’œil, ce que l’on voit, c’est ce qui n’est pas absorbé.

En déposant, par exemple, du bleu cyan sur une feuille de papier blanc, celle-ci va soustraire toutes les couleurs de la lumière blanche et seul le bleu cyan sera perçu par notre œil.

Les couleurs primaires de la synthèse soustractive appelé aussi CMJN sont le bleu cyan, le rouge magenta et le jaune.

 

Mélangées les unes aux autres elles forment :

Magenta + Cyan = Bleu
Jaune + Magenta = Rouge
Cyan + Jaune = Vert
Jaune + Cyan + Magenta = Noir

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *